L’UN DE NOUS DEUX MANDEL/BLUM PETIT MONTPARNASSE

TEXTES de Jean-Noel Jeanneney, mise en scène, décors et lumières de Jean-Claude Idée, costumes de Sonia Bosc, avec Christophe Barbier, Emmanuel Dechartre et Simon Willame.

PITCH:                                                                                                                                                                          Juin 1944, dans une maison qui sert de prison aux abords de Buchenwald. Derrière les barreaux, deux hommes livrés à Hitler par Pétain: Léon Blum, fidèle de Jaurès et chef du Front populaire et Georges Mandel, collaborateur de Clémenceau. La mort immédiate s’annonce pour l’un des deux…     L’intensité de leur dialogue se nourrit de cette angoisse, de leurs mémoires contrastées, de leurs tempéraments opposés, de leurs pudeurs bousculées, de leurs connivences révélées.Ils nous parlent de la République, au cœur de ses contradictions et au plus haut de sa dignité. Lequel survivra?

DUREE: 1H25.             JUSQU’AU 11 DECEMBRE 2019

COMMENTAIRES:                                                                                                                                                         Que c’est beau quand le théâtre raconte l’histoire! Notamment ici où JN Jeanneney, professeur à Sciences po et ministre sous Mitterrand imagine un dialogue entre ces deux prestigieux détenus, Léon Blum qui ne jure que par Jaurès, opposé à Georges Mandel disciple de Clémenceau.                        Le premier défend le droit au rêve et au compromis alors que le second plaide pour le réalisme et l’intransigeance. Blum est un optimiste qui croit parce qu’il espère, alors que le pessimiste Mandel, dur et autoritaire pense que « l’indulgence n’est pas loin de la complaisance ». Ici, la Politique brille de mille feux et cette conversation de haut niveau est aux antipodes de nos minables joutes médiatiques. Pour porter ce texte beau et puissant, il fallait deux comédiens à la hauteur de cette tâche. Emmanuel Dechartre, avec cinquante ans de métier derrière lui, est un Léon Blum plus vrai que nature. Il habite le personnage, il est d’autant plus Blum que c’est son père, Philippe Dechartre, ancien résistant et ministre de De Gaulle qui l’ avait accueilli au retour d’Allemagne. Le rôle de Mandel a pour sa part été confié à Christophe Barbier, le génial  multi-cartes du PAF. Il est aussi convaincant sur scène que dans ses chroniques écrites et visuelles. Les deux compères , au sommet de leur art , nous gratifient d’une éblouissante prestation au service de ce régal d’intelligence. A noter aussi la mise en scène de Jean-Claude Idée, au nom prédestiné car il n’en manque pas, ne serait-ce que ce plan fixe lumineux en fond de scène sur lequel défilent avec le fond sonore adéquat, avions, véhicules, soldats etc… En somme vous l’aurez compris, un diamant brut pour une soirée de qualité…rare!!!

NOTE:

PLUS…PLUS…PLUS…

INFOS PRATIQUES:                                                                                                                                                  Petit  Montparnasse   31 rue de la Gaité 75014 Paris  tél: 01 43 22 77 74.                                                    Métro: Edgar Quinet, Gaité, Montparnasse.                                                                                                                  Du mardi au samedi à 19h, le dimanche à 15h.  Prix des places: 18 à 34 euros.

DUREE: 1H25.   JUSQU’AU  11  DECEMBRE  2019.

RESTAURANTS PROCHES:                                                                                                                                       Les Mousquetaires de Vavin. (Voir ci-contre)

Ne manquez pas ce moment rare! L’Histoire, comme on dit, ne repasse pas les plats.                                                                           Brittany&Epicure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *